Legend of Grimrock 2

Legend of Grimrock 2 1.0

De retour à Grimrock

Avec ses déplacements sur une grille, ses rounds d'attaques chronométrés et son ambiance médiévale-fantastique sombre, Legend of Grimrock 2 est fait du même bois que son prédécesseur sorti en 2012. Mais son nouveau scénario, sa vue à la première personne et une interface revisitée permettront-ils à ce jeu d'aventure à la Donjons et dragons de rencontrer le succès au-delà des fans d'exploration de donjons? Lire la description complète

Les plus

  • Gameplay RPG classique
  • Mécanique aussi réussie que le premier épisode
  • Menus et interface remis à neuf
  • Outils d'édition pour ajouter de la vie au monde du jeu

Les moins

  • Environnements naturels statiques
  • Peu accessible aux novices
  • Difficile

Excellent
9

Avec ses déplacements sur une grille, ses rounds d'attaques chronométrés et son ambiance médiévale-fantastique sombre, Legend of Grimrock 2 est fait du même bois que son prédécesseur sorti en 2012. Mais son nouveau scénario, sa vue à la première personne et une interface revisitée permettront-ils à ce jeu d'aventure à la Donjons et dragons de rencontrer le succès au-delà des fans d'exploration de donjons?

Un pas en avant, deux cases en arrière

La grande nouveauté du nouveau décor est son aspect naturel. Plages, baies et forêts n'ont beau représenter qu'une partie des décors de Grimrock 2, elles ne se prêtent pas du tout au quadrillage à angle droit du jeu. Bien que ça n'empêche pas de planifier ses actions de la meilleure des façons, on a l'impression d'évoluer dans un monde un peu moins cohérent que l'était le premier épisode.

Malgré ce décor radicalement différent, l'esprit du gameplay reste le même. Il s'agit d'explorer l'île en résolvant des énigmes et en combattant des monstres... Ou plutôt, en fuyant les monstres, puisque le combat rapproché avec plus d'une créature à la fois vous est souvent fatal.

C'est un autre inconvénient d'évoluer dans des espaces découverts: bien que les forêts verdoyantes s'avèrent plus agréables à l'oeil que des couloirs sordides, elles vous exposent aussi aux attaques surprises. Les ennemis de petite taille semblent fournir une bonne occasion de gagner de l'XP, mais seulement en apparence, car avant que vous ayez le temps de dire ouf, vous pouvez en avoir trois sur le dos.

Complexité rationalisée

L'interface est l'autre grande nouveauté par rapport au premier opus, dont l'aspect dépouillé vous laissait livré à vous-même dans un monde hostile. Grimrock 2 vous oblige toujours à improviser, mais en vous donnant quelques indications qui vous donnent un espoir de survie. Voilà qui est bienvenu, surtout pour les nouveaux joueurs qui ignorent tout de Grimrock ou de Donjons et Dragons, puisqu'on vous rationalise les consignes sans trop simplifier le mécanisme profond du jeu.

Le gameplay de base reste pratiquement inchangé. Les déplacements se font case par case et les attaques sont délimitées par un chrono généreux, ce qui donne un rythme tranquille au jeu. Le mouvement se fait avec les touches WASD (ou ZQSD sur clavier Azerty), alors que la souris permet d'ouvrir les menus, d'attaquer et de déplacer le regard. Le monde que vous découvrirez regorge d'objets utiles pour votre quête, que ce soit des armes ou des armures pour le combat, ou bien des accessoires qui vous ouvrent des chemins.

Votre équipe de quatre se déplace en formation serrée, les deux de devant servant de bouclier humain aux deux de derrière. Ces deux derniers sont donc protégés, mais ils sont plus éloignés de la zone de contact: veillez à leur donner des attaques à distance pour qu'ils se rendent utiles au combat. Ce mécanisme m'a incité à placer deux combattants chevronnés au devant (dans mon cas, un minotaure et un voleur), armés de massues et d'épées, alors que le magicien et l'archer, plus vulnérables, pouvaient arroser depuis l'arrière. C'est un système qui roule, mais il requiert une microgestion attentive des attaques et des accessoires de régénération pour éviter de perdre des hommes.

Un monde solide

Le monde de Grimrock est assez statique. Alors que ça collait avec les entrailles du donjon, les grands espaces du deuxième opus donnent l'impression d'être dénués de vie. Les détails et les couleurs vives, combinés à l'immobilité, donnent au monde une ambiance peu naturelle. En évoluant à travers des baies ou des forêts touffues, le feuillage fixe ne fait pas honneur au travail détaillé des textures. Mais malgré toutes ses imperfections, l'île parvient à donner au jeu une diversité de décors qui faisait cruellement défaut à l'opus original.

Bien que les espaces extérieurs donnent l'impression d'être dénués de vie, l'intérieur des bâtiments et des donjons redonne au jeu de la cohérence. Ces structures créées par l'homme et ces murs de pierre confinés se prêtent bien à l'absence de mouvement, et leur immobilité donne une impression paisible bienvenue au moment de pénétrer dans leurs profondeurs.

Un jeu du même tonneau, toujours aussi fantastique

Si vous n'avez pas testé le jeu original Legend of Grimrock, mieux vaut commencer par là. Mais pour les habitués de la série, Legend of Grimrock 2 est une séquelle fantastique à la formule classique basée sur Donjons et Dragons.

Legend of Grimrock 2

Télécharger

Legend of Grimrock 2 1.0